Petit guide de l’entrepreneur

space-rocket-entrepreunariat-entrepreneur-fredericmendes.com

Vous avez décidé qu'il était temps de créer votre propre entreprise ? De la naissance de l'idée à la constitution de votre équipe, je vous propose ici un guide à suivre pour vous aider sur le chemin de cette belle aventure qu'est l'entrepreneuriat.

Table des matières

J’accompagne en tant que mentor des startups depuis plus de 2 ans et j’aimerais partager avec vous ce que j’ai appris auprès de tous ces entrepreneurs ambitieux.

Ai-je la personnalité qui convient pour devenir chef d’entreprise ? 

Comment trouver l’idée qui va tout changer ? 

Dois-je me lancer seul et quelles sont les premières étapes à franchir pour concrétiser mon projet ? 

Voilà quelques questions auxquelles il vous faudra forcément répondre avant de vous lancer sur le chemin aussi périlleux que passionnant de l’entrepreneuriat.  

Connais toi toi-meme

L’entrepreneuriat n’est pas qu’une question de lancer à votre compte un produit ou un service qui va révolutionner le marché. C’est avant tout un choix de vie.

A l’instar de ces navigateurs du 15ème siècle qui se lançaient à la découverte du Nouveau Monde sans aucune garantie d’arriver à bon port, l’entrepreneur doit être mû par cette envie d’aventure et ne pas rebrousser chemin dès que la première tempête pointe son nez.

Et pour ce faire, la première étape est de bien connaître sa personnalité. Tout le monde n’est pas fait pour être entrepreneur, et franchement, heureusement !

La personnalité se compose de deux piliers majeurs qui sont les valeurs et les qualités intrinsèques.

Vos valeurs

Les valeurs sont les principes qui vous poussent à obtenir ce que vous voulez ou à éviter certaines choses.

Certaines de ces valeurs sont inculquées dès l’enfance dans votre cercle familial, d’autres sont acquises au cours de votre vie quand vous vous confrontez aux individus que vous rencontrez. Enfin vous continuez à développer des valeurs par vous même au fur et à mesure de vos expériences de vie.

Identifier vos principales valeurs va vous permettre d’ouvrir la voie vers votre futur projet professionnel.

 

Vos qualités intrinsèques

Ce sont les traits de caractère qui composent votre personnalité. Quelques exemples ci-dessous pour vous aider à vous définir :
  • Agissez-vous habituellement en vous fiant à votre instinct ou pesez-vous longuement le pour et le contre avant de vous lancer ?
  • Vous êtes plutot du genre à agir pour atteindre un objectif ou bien pour éviter une situation ?
  • Etes vous procédurier ou préférez vous avoir une multitude de choix devant vous ?
  • Etes-vous toujours dans le moment présent ou plutôt à reflechir à ce que vous avez à faire tout au long de la journée ?
  • Etes vous pointilleux sur les détails ou préférez vous avoir une vision globale ?

Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise réponse à ces questions et bien identifier vos traits de caractère vous permettra de mieux vous connaître et également de choisir vos futurs partenaires qui viendront compléter vos qualités.
Une fois vos valeurs et vos qualités intrinsèques identifiées, vous y verrez un peu plus clair sur la forme d’activité que vous voulez suivre. Il en existe 4.
  • Etre l’employé de quelqu’un
  • Travailler en tant que freelance
  • Etre entrepreneur
  • Devenir investisseur

Chacune de ses formes a ses avantages, ses inconvénients et nécessite des pré-requis. Ayez conscience des compromis et des sacrifices que vous êtes prêt à faire avant de vous lancer. J’ai écris un article sur l’activité de freelance et la reconversion professionnelle que vous pouvez retrouver ici. Je vous invite aussi à écouter les podcasts de Guy Kawasaki ou lire le livre « Cash flow Quadrant » de Robert T. Kiyosaki pour en apprendre plus sur ce sujet. 

de la naissance de l'idée à son exécution

La genèse de votre futur concept

Pour lancer son projet il faut avoir une idée. Ca paraît évident, non ?

Tout le monde a des idées.
Ce qui va faire pencher la balance vers le succès ou non de votre entreprise est la cohérence de cette idée son exécution et la persévérance dont vous ferez preuve pour mener à bien votre projet.

Le défi ici n’est pas tant de trouver une idée mais plutôt de choisir parmi la multitude d’idées que vous avez, celle qui vous donnera envie tous les jours de poursuivre votre projet et ce malgré les innombrables difficultées que vous allez rencontrer en chemin.

Là encore je vous propose de répondre à ces questions pour identifier l’idée qui correspondra le mieux à votre caractère et vos ambitions.

  • Quel est votre objectif dans la vie ?
  • Qu’est ce qui vous apporte le plus de plaisir ?
  • Quels sont vos meilleurs atouts ?

 

L’objectif ici est de trouver l’idée qui se situe à la frontière de ces 3 réponses. Et même si cette idée n’est pas révolutionnaire, vous aurez de meilleures chances de réussir dans une activité qui correspond à vos objectifs de vie, qui vous apporte du plaisir et qui fait appel à vos points forts.

Enfin, une fois que vous avez une idée qui prend en compte les 3 critères cités ci-dessus demandez-vous si vous ne pourriez pas améliorer un produit ou un service qui existerait déjà ou s’il y a un espace, une niche qui n’est pas couverte sur le marché.

Préparez vous aux critiques

Je fais une petite parenthèse ici pour vous prévenir que vous allez entendre de nombreuses critiques quand vous commencerez à parler de votre projet autour de vous.

Quand cela arrive, demandez-vous quelle crédibilité ces personnes ont et ce qu’elles ont accomplis de leur côté.

En cas de doute rappelez-vous de l’exemple de Airbnb

Le concept a été lancé en 2008. Qui à l’époque aurait miser sur un service qui propose aux gens d’accueillir chez eux de parfaits inconnus ? 

10 ans plus tard, Airbnb enregistrait un chiffre d’affaire de 3 milliards de $. 

Chaque nuit ce sont plus de 2 millions de personnes qui ont désormais recours à ces services (https://news.airbnb.com/fast-facts/).

Il y a de nombreux autres exemples de service et produits qui font désormais partie de notre quotidien sans même que l’on y pense. Soyez certain qu’au démarrage de leurs activités, la plupart des fondateurs ont reçus plus de critiques que d’encouragements.

Ca y est, vous avez enfin l'idée

Vous pouvez désormais vous intéresser au potentiel de marché, aux types de clients et à la compétition qui opère sur le secteur.

C’est le moment d’aller faire du repérage terrain.

Par exemple, vous avez une idée géniale d’un nouveau concept de sandwicherie. Préparez-vous à manger pas mal de sandwichs pendant quelques temps et observez tout ce qui se passe dans chacun des lieux que vous visitez.

Que ce soit la décoration, l’offre sur le menu, le prix, la localisation, l’organisation du personnel, le type de clients, la fréquentation  au long de la journée…Chaque détail compte pour vous démarquer et faire mieux et/ou différent que la concurrence.

"Design Thinking"

Il est temps de concrétiser votre projet. La première chose à faire est de vous familiariser avec les notions de MVP, et de méthode Agile. MVP signifie (Minimum Viable Product). En quelques mots c’est une ébauche de votre produit final qui va falloir très rapidement construire pour pouvoir le tester auprès de vos potentiels clients. L’objectif ici est double :
  • Recueillir dès que possible l’impression du public pour pouvoir corriger rapidement la trajectoire et construire votre projet en vous mettant à la place de l’utilisateur final.
  • Attirer l’attention sur votre offre et rencontrer de potentiels clients, de futurs associés ou des investisseurs intéressés par le potentiel de votre idée.

Un petit conseil de marketeux quand vous développez votre MVP. Misez plus sur l’esthétique que sur l’aspect technique de votre prototype. Je vais vous dévoiler un secret. Dans le secteur automobile, la grande majorité des concepts car qui sont présentés lors des Salons n’ont pas de moteur. Le but de la manoeuvre est d’obtenir l’attention et les retours du public, pas de gagner les 24h du Mans !!! Si vous développez une application pour smartphone par exemple, expliquez que certaines fonctionalités seront rajoutées dans votre V.2 mais misez à fond sur le Design et les avantages que votre solution apporte au marché. La majorité des investisseurs et clients se fiche de savoir si votre solution fonctionne sous Javascript, C++ ou Python.

concept de Courbe en S ou "S Curve" et bon timing

Le concept de courbe en S ou « S Curve » a été développé en 1965 par Gordon Earle Moore, le fondateur de Intel

Il s’agit ici d’une théorie qui prévoit que pour chaque palier technologique franchi il y aura une rupture technologique prochaine. 

Cette théorie, qui a été développée initialement autour de la puissance de calcul des ordinateurs, s’applique encore de nos jours aux secteurs d’activité intégrant une part de technologie…Autrement dit tous les secteurs d’activités. 

Prenons l’exemple du téléphone. Cette technologie s’est développée depuis le 19ème siècle en passant du télégramme, au téléphone électrique, puis au téléphone à cadran pour arriver dans les foyers comme téléphone fixe, comme pager ou bibop, téléphone sans fil et enfin smartphone. 

A chacune de ces étapes des acteurs sont apparus pour proposer des produits ou services basés sur ce degré de technologie. Ces mêmes entreprises qui n’arrivent pas à anticiper ou à simplement s’adapter à la nouvelle « phase » technologique, sont vouées à disparaître.  

Vous aurez compris que la notion de timing est primordiale. 

Ce n’est pas grave si vous n’êtes pas le premier à lancer à une nouvelle idée. 
D’ailleurs, il est recommandé de se lancer lorsque le marché a été suffisamment « éduqué » à cette nouvelle technologie. 
Les exemples de Napster qui a disparu au profit de Spotify ou Deezer ou encore MySpace détroné par Facebook illustrent bien ce phénomène.

Seul ou a plusieurs ?

Si vous avez décidé de lancer une entreprise avec un ou plusieurs partenaires, la question ne se pose pas vraiment.

Et si vous vous êtes lancé tout seul vous aurez rapidement besoin de renfort lorsque votre projet décollera.

 

Dans ce chapitre je vais partager mon expérience personnelle et les raisons qui selon moi sont les principales causes d’échec lorque l’on se lance dans l’entrepreneuriat.

Règles à respecter pour créer LA "Dream Team"

Ayez en tête que l’entrepreneuriat est une aventure où l’on va se sentir souvent seul face à ses doutes et aux différents challenges à relever. Les personnes qui vous entourent seront d’un appui primordial.

 

Il n’y pas de recette miracle pour trouver les bons partenaires. L’expérience et vos « soft skills » vont vous permettre d’identifier clairement vos meilleurs alliers.

  • Soyez complémentaires.
    Si vous êtes un pro de la finance ou du marketing vous aurez tout à y gagner si vos partenaires apportent leurs savoir-faire technologique, légal, commercial, etc. Pour faire simple, il vous faut 3 profils : une personne qui produit, une personne qui vend et une personne qui collecte.
  • Apprenez à connaître vos partenaires.
    Apprenez à bien les connaître. Là aussi il est recommandé d'avoir des personnalité différentes pour atteindre un bel équilibre. Si vous avez une vision macro de votre entreprise et que votre partenaire est plutôt pointilleux sur les détails, c'est tout bon, rien ne vous arrêtera !
  • Préparez-vous à vivre des conflits au sein de votre équipe fondatrice.
    Vous ne pourrez pas y échapper, et ces derniers vont devenir de plus en plus intenses au fur et à mesure que votre entreprise progresse. Etre sur la même longueur d'onde et partager la même vision globale de votre projet sera un gros avantage.
  • Attendez-vous à ce que certains partenaires quittent le navire.
    Cela peut arriver pour d'innombrables raisons. C'est un moment difficile qui peut mettre en péril l'existence même de l'entreprise mais cette situation est loin d'être insurmontable. Voilà une règle simple à suivre ici.
    Si abandon il doit y avoir, plus vite c'est fait mieux ce sera pour tout le monde !
  • Ayez confiance en vos partenaires.
    Vous ne pourrez pas être sur tous les fronts en même temps. Même si vous êtes l'initiateur du projet, vous devez apprendre à déléguer et à accepter les décisions prises par vos associés.
  • Soyez honnête et transparent.
    Ne cachez pas quand les choses vont mal. Vos partenaires aussi s'investissent beaucoup dans votre projet et vous aurez plus à perdre que votre entreprise si vous leur mentez.  
  • Enfin, COMMUNIQUEZ.
    C'est comme dans un couple, c'est essentiel ! Dès le démarrage, fixez vous des réunions hebdos obligatoires avec vos partenaires. Non seulement cela vous permet de suivre les progrès et les doutes de chacun mais également d'organiser votre semaine et de renforcer votre esprit d'équipe.

Pour conclure cette partie, posez-vous la question suivante : 

Les investisseurs préfèrent-ils miser sur une mauvaise idée pilotée par une bonne équipe ou plutôt sur une bonne idée conduite par une mauvaise équipe ?

Convaincre des futurs partenaires de vous rejoindre

Dans le cas où vous décidez de vous lancer tout seul, à un certain moment vous aurez besoin d’aide pour renforcer votre entreprise. Vous décidez de rester seul mettre à bord ? Il vous faudra alors recruter. 

Si vous cherchez des partenaires, je vous propose ici quelques étapes à suivre.

Ayez en tête que vos potentiels associés n’ont pas le même niveau d’attachement pour votre entreprise que vous, en tout cas pas au début. C’est à vous qu’il incombe de transmettre votre passion.  

Vous allez donc devoir les convaincre que vous êtes la prochaine « Success Story » .

  • Démarrez sans attendre.
    Ne demandez pas autour de vous qui veut vous rejoindre. Ce n'est pas le meilleur message à envoyer à votre entourage. Au contraire, lancez-vous sans attendre et montrez vos accomplissements. L'energie, l'enthousiasme que vous transmettez attirera naturellement vos potentiels partenaires.
  • Trouvez le nom de votre entreprise.
    Votre entreprise est un peu comme votre enfant. Donnez lui un nom et concrétisez son existence. Citez ce nom quand vous parlerez d'elle.
  • Dessinez un logo
    Rattachez un visuel au nom de votre entreprise. Ce n'est pas grave si ce n'est pas la version définitive de votre logo. Instagram a changé 3 fois de logo en 10 ans. En 15 ans, Facebook a changé 4 fois. Amazon, c'est 7 fois en 25 ans d'existence.
    Pour dessiner votre logo vous pouvez faire appel à un freelance que vous trouverez facilement sur une plateforme web. Vous pouvez tenter de le dessinez vous même. Attention toutefois de ne pas négliger votre identité visuelle. Votre logo sera la 1ère impression que vos interlocuteurs auront de votre entreprise.
  • Créez votre site web.
    Aujourd'hui, une entreprise qui n'a pas de site internet n'existe pas. De plus, avoir un support visuel vous aidera à présenter vos idées et démontrera que votre projet est sur les rails. Les personnes que vous rencontrez peuvent également y faire référence dans leur entourage.
    Il va vous falloir débourser pour cela mais il existe des solutions sur le marché qui sont très intéressantes et votre investissement en vaut largement la peine.

    Là je dois forcément faire un peu de pub pour mon activité. J'ai lancé plusieurs sites internet pour des Startups ces dernières années et je suis bien placé pour vous accompagner dans cette phase initiale.

    Contactez-moi via le lien ci-dessous pour obtenir plus d'informations.
  • Ayez une adresse physique.
    Cela peut être votre domicile ou un espace partagé. Je recommande vivement d'opter pour la location d'un espace de cowork. Vous pouvez louer mensuellement un coin de table pour une somme très raisonnable. Vous pouvez aussi opter pour intégrer un incubateur. Dans les deux cas vous serez entouré d'autres startups et freelances qui viendront renforcer votre réseau.
  • Imprimez des cartes de visite.
    Vous allez beaucoup parler de votre projet alors distribuez généreusement votre carte de visite autour de vous. Cette carte comportera votre nom, votre numéro de téléphone, votre mail, votre site web, le logo et l'adresse de votre entreprise. Dans le cas où vous cherchez des partenaires, je vous déconseille de mettre un titre comme CEO ou fondateur sur votre carte. Montrez que votre structure n'est figée dans le marbre.
  • Inscrivez votre entreprise sur Google My Business.
    Vous avez un nom, un site web, une adresse physique et un logo. Maintenant il faut que les gens vous trouvent. L'inscription sur Google My Business est rapide et gratuite. Et vous apparaîtrez désormais sur Google Maps. Cool n'est ce pas ?
  • Communiquez sur les réseaux sociaux.
    Pas la peine de raconter toute votre vie sur les réseaux mais annoncez les étapes que vous franchissez. Vous avez une nouvelle adresse ? Dites que vous ouvrez un nouveau bureau sur LinkedIn et Facebook. Votre site web vient d'être lancé, clamez-le haut et fort !

Si vous respectez ces différentes étapes, vous devriez rapidement voir se profiler de potentiels associés qui seront séduits par votre concept et voudront rejoindre l’aventure.

Conclusion

Il y a beaucoup à faire quand on se lance dans l’aventure de l’entrepreneuriat et soyez convaincu que cette expérience vous apportera beaucoup plus que ce que vous imaginez.

Vous ferez une multitude de rencontres et vous apprendrez beaucoup de choses non seulement sur la création d’entreprise mais aussi sur vous même.

Alors arrêtez d’attendre, lancez-vous et vous verrez vos aspirations se concrétiser.

 

Au sujet de l'auteur

Partager cet article
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *